La lettre diplomatique

Article – Malaisie
La Lettre Diplomatique N°78 – Deuxième trimestre 2007

Message de S.E. Dato’ S. Thanarajasingam, Ambassadeur de Malaisie en France

Ce dossier spécial que La Lettre Diplomatique consacre à la Malaisie arrive fort à propos, car il coïncide avec la célébration du 50ème anniversaire de l’indépendance de la Malaisie ainsi que du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Malaisie et la France.
Bien que la Malaisie ait obtenu son indépendance il y a 50 ans, nous avons une longue histoire. Malacca était un centre de commerce prospère dans la péninsule malaise du fait de sa situation géographique stratégique au carrefour de l’Orient et de l’Occident. Par conséquent son peuple était traditionnellement ouvert aux influences extérieures. La richesse et la prospérité de Malacca ont vite éveillé l’intérêt des Européens, un intérêt aiguisé par la quête des épices. Les Portugais se sont emparés de Malacca en 1511 qui passa aux mains des Hollandais en 1641 puis des Britanniques en 1824. La Malaya d’alors obtint finalement son indépendance le 31 août 1957, après 446 années sous l’occupation de ces trois pays occidentaux.
Sous les cinq premiers ministres qui se sont succédés après son indépendance, la Malaisie a poursuivi sa transformation de pays agricole pauvre en pays en voie de développement prospère. La Malaisie de 2007 est une économie diversifiée et moderne alors qu’elle était une économie basée sur deux matières premières seulement il y a 50 ans. Le pays est stable politiquement et sa population multiraciale de 25 millions d’habitants vit en paix et en harmonie. Grâce à nos Plans quinquennaux de développement national, nous avons réduit le taux de pauvreté qui excédait 40% dans les années 1950 à 7% aujourd’hui. Notre mission nationale est désormais de devenir un pays développé en 2020.
Le cinquième et actuel Premier ministre, Dato’ Seri Abdullah Ahmad Badawi, est profondément attaché au progrès continu de la Malaisie que les termes Gemilang, Cemerlang dan Terbilang (Excellence, Gloire et Distinction) reflètent judicieusement. Il a insisté sur l’intégrité du service public et lancé divers projets et programmes visant à encourager le développement durable, accroître la productivité de la Malaisie et assurer sa compétitivité.
La Malaisie est aujourd’hui le plus grand producteur et exportateur mondial d’huile de palme, de produits en caoutchouc naturel tels que les gants en caoutchouc et le fil de latex, et l’un des principaux exportateurs de biens électroniques du monde. En 2005, la Malaisie occupait le 19ème rang des exportateurs et le 24ème rang des importateurs mondiaux. La Malaisie figure parmi les 20 premières nations commerçantes offrant à la communauté internationale une variété de produits de classe mondiale. En 2006, le montant total des échanges a atteint 106,9 milliards de ringgits (307,6 milliards de dollars ou 228,1 milliards d’euros), soit 10,5% de plus qu’en 2005.
Un environnement extérieur paisible et stable, construit sur la base du droit international et de relations amicales entre pays, est crucial pour tous les pays, y compris pour la Malaisie. Des relations plus proches entre les pays membres de l’ASEAN et les autres partenaires traditionnels sont des facteurs importants pour le bien-être de la Malaisie.
La Malaisie entretient d’excellentes relations avec la France et nous nous réjouissons de pouvoir renforcer et approfondir nos relations bilatérales à l’occasion du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Malaisie et la France. Les relations existant entre les deux pays couvrent de nombreux domaines dont le commerce, l’économie, la défense, l’éducation, la culture et le tourisme.
De janvier à décembre 2006, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont élevés à 15,6 milliards de ringgits (4,5 milliards de dollars ou 3,33 milliards d’euros), en hausse de 24,4% par rapport à l’année précédente grâce à une augmentation des importations ainsi que des exportations. Les exportations vers la France ont augmenté de 14,9% pour représenter 7,9 millions de ringgits (2,3 millions de dollars ou 1,69 millions d’euros) grâce à la demande grandissante de produits électriques et électroniques, de produits en caoutchouc, de textiles et vêtements, de machines-outils, d’appareils et pièces, et de produits en bois. Le montant des importations de la Malaisie a fortement augmenté de 36% à 7,7 millions de ringgits (2,2 millions de dollars ou 1,64 millions d’euros) du fait de la plus grande consommation de biens d’équipement et de transport.
Sur le plan des investissements entre 2001 et juin 2006, la Malaisie a approuvé 40 projets industriels français représentant un investissement total de capitaux de 390,6 millions de ringgits (112,4 millions de dollars ou 83,35 millions d’euros). Parmi ces projets, 19 étaient de nouveaux projets et 21 des projets d’expansion ou de diversification. A ce jour, deux projets impliquant des investissements français (Thomson Radiocommunications et Eurocopter) ont été approuvés et ont bénéficié de mesures incitatives liées aux hautes technologies.
Cette année est aussi l’année de la campagne touristique Visit Malaysia Year (VMY) 2007/2008. Une large gamme d’activités comprenant des vols à tarif promotionnel est proposée en vue d’attirer les touristes français en Malaisie et d’augmenter leur nombre de 49 378 en 2006 à 70 000 cette année. Malaysia Airlines propose actuellement sept vols directs par semaine entre les deux capitales. Nous souhaitons pouvoir augmenter le nombre de vols et de liaisons entre nos deux pays ainsi que multiplier les contacts entre nos deux peuples. J’espère également que davantage de Français profiteront du programme intitulé « Malaisie : mon second pays ».
Actuellement quelques 289 étudiants malaisiens suivent un cursus dans divers établissements d’éducation supérieure en France, principalement dans l’ingénierie, les affaires et la comptabilité. A cet égard, je souhaite encourager les jeunes Français à venir étudier en Malaisie. La Malaisie a une tradition d’excellence dans l’éducation supérieure et attache une très grande importance à la formation des ressources humaines. Afin de répondre à la demande, tant locale qu’étrangère, plus de 600 établissements d’enseignement privés allant de l’enseignement secondaire à l’université ainsi que des campus d’universités étrangères ont été ouverts en Malaisie.
Je suis sûr que la coopération bilatérale entre la Malaisie et la France sera davantage renforcée et approfondie dans les années à venir. Je souhaite saisir l’occasion du 50ème anniversaire et des récentes élections présidentielles pour renouveler nos relations étroites et chaleureuses avec le peuple et le gouvernement de la République française sous la direction de son Président, M. Nicolas Sarkozy.

Tous droits réservés ® La Lettre Diplomatique