Lundi 22 Avril 2019  
 

N°124 - Quatrième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Entretien exclusif
Coopération
Diplomatie & Défense
Innovation
Culture
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Vietnam
 

La diplomatie parlementaire, vecteur essentiel des échanges franco-vietnamiens

Par M. Michel Voisin,
Député de l’Ain, Président du Groupe d’amitié
France-Vietnam de l’Assemblée nationale

 

Dès mon élection à l’Assemblée nationale en 1988, j’ai voulu m’engager pleinement dans un des aspects du travail parlementaire dont l’importance ne saurait être sous-estimée, même si elle demeure largement ignorée de nos concitoyens. Il s’agit des activités des groupes d’amitié avec les parlements étrangers. Regroupant les députés français, ils visent tout d’abord à tisser des liens entre ceux-ci et leurs homologues étrangers. Grâce aux échanges, connaissances et coopérations mutuelles qu’ils favorisent, ces groupes deviennent des acteurs de la politique étrangère de notre pays tout en participant au rayonnement international de notre Chambre législative.
J’ai pu œuvrer dans ce sens dans le cadre du groupe d’amitié France-République socialiste du Vietnam que je préside depuis 2002, après en avoir été membre depuis 1988. Ce groupe recouvre des enjeux essentiels en raison des liens historiques qui lient nos deux pays, de l’amitié entre nos peuples, de l’importance de nos relations culturelles dont la Francophonie et les échanges universitaires constituent des piliers, de nos relations économiques substantielles mais qui demandent à être renforcées dans le contexte du dynamisme asiatique dont Hanoi est partie prenante.
Pendant cette législature, j’ai eu le plaisir d’accueillir de nombreuses délégations de parlementaires vietnamiens ainsi que des délégations ministérielles, à l’occasion de petits-déjeuners, déjeuners ou dîners de travail. J’ai également reçu des jeunes Vietnamiens et les échanges ont porté notamment sur la coopération dans le domaine universitaire et sanitaire, sur l’enseignement de la langue française, sur l’impact de la crise économique internationale sur nos deux pays, sur les projets de coopérations décentralisées, sur les questions d’adoptions internationales qui touchent tant de nos compatriotes… J’ai également effectué de nombreux déplacements au Vietnam, certains à l’occasion d’inaugurations, comme celle de la filiale Big C de Casino à Vinh Phuc en novembre 2010 ou celle de Schneider Electric fin 2010.
Les informations et la meilleure compréhension des réalités nationales et régionales ainsi acquises, les liens d’amitiés noués dans ce cadre ne peuvent que contribuer à enrichir les relations de la France avec le Vietnam. La diplomatie parlementaire par le biais des groupes d’amitié participe ainsi de la formulation et de la conduite de la politique étrangère de notre pays. D’ailleurs, la fréquente présence du ou des présidents de groupe d’amitié concerné lors des voyages du Président de la République ou du Premier ministre à l’étranger illustre l’importance reconnue à la dimension parlementaire des relations bilatérales. En 2009, j’ai ainsi participé à la visite officielle du Premier Ministre,
M. François Fillon, au Vietnam.
J’ai la ferme conviction que sous ma présidence, le groupe d’amitié France-République socialiste du Vietnam a autant que possible œuvré au rapprochement et à la dynamisation des échanges entre nos deux pays.    

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales