Lundi 22 Avril 2019  
 

N°124 - Quatrième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Entretien exclusif
Coopération
Diplomatie & Défense
Innovation
Culture
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Grèce
 

La coopération franco-héllénique : le rôle de l’Institut français d’Athènes

Par M. Alain Fohr, Conseiller de coopération et d’Action culturelle à l’Ambassade de France en Grèce, Directeur de l’Institut français d’Athènes

 

La tentation est grande, en matière de relations culturelles franco-grecques, de comparer des situations qui ne sont pas comparables et d’opposer à la réalité contemporaine la quasi-exclusivité dont jouissaient, en Grèce, la langue et la culture française il y a près d’un demi-siècle.

Dans un pays qui s’est beaucoup ouvert à l’Europe et au monde depuis dix ans et qui n’est pas moins perméable que les autres aux effets – bénéfiques ou non – de la mondialisation, on peut considérer que la place de la France reste aujourd’hui importante. On peut citer, en particulier, la vitalité des échanges économiques et commerciaux qui permettent à la France de bénéficier, en Grèce, de son troisième excédent commercial dans le monde. La FNAC, Leroy Merlin s’installent en Grèce, les enseignes de luxe (Hermès et Cartier notamment) ont récemment ouvert plusieurs représentations officielles à Athènes, Air France augmente ses fréquences à compter de mars 2006, le tourisme français a connu un fort regain de fréquentation en 2005 et près de 500 000 Grecs séjournent en France chaque année.

Notre action de coopération doit progresser au diapason de cette embellie économique et commerciale et, dans le champ des échanges culturels et scientifiques, notre objectif est de renouer avec les élites et futures élites grecques, trop longtemps délaissées et, pour beaucoup d’entre elles, dépitées par la fermeture massive des annexes de l’Institut français d’Athènes entre 1997 et 2001, décision largement interprétée comme un désengagement de la France. Il s’agit donc de convaincre les jeunes Grecs du bien-fondé de se tourner vers l’offre française de formation et de redonner volume et qualité à nos propositions. A cet effet, nos efforts portent prioritairement, depuis deux ans, sur la francophonie et sur la coopération universitaire.

Dans le cas de la francophonie, il s’agit de tirer profit de l’adhésion de la Grèce, fin 2004, à l’Organisation internationale de la Francophonie et de consolider le statut institutionnel de la langue française dans le système éducatif hellénique pour faire en sorte qu’elle soit consacrée comme deuxième langue obligatoire au lycée, à l’instar de la place qu’elle occupe déjà à l’école primaire et au collège.

Pour ce qui a trait aux échanges universitaires, scientifiques et en matière de recherche, nous pouvons, moyennant une action d’information et de promotion poussée, corriger en notre faveur le flux des étudiants grecs qui partent à l’étranger et dont le nombre en fait, en valeur relative, les plus mobiles du monde (selon les statistiques de l’OCDE) et, en valeur absolue, les quatrièmes. C’est la raison de la mise en oeuvre du programme d’octroi de bourses Vrika, sur la base d’un co-financement entreprises/Ambassade, à des étudiants de niveau Master et c’est pourquoi un ambitieux salon de promotion des études en France a été organisé à Athènes fin février 2006 et a accueilli des représentants d’une centaine d’établissements français d’enseignement supérieur et près de 5 000 visiteurs.

Les autres activités du Service culturel de l’Ambassade et de l’Institut français doivent concourir à cet effort et permettre d’épauler et d’étoffer ces actions prioritaires par une offre culturelle qui continue de susciter de nombreuses attentes : action artistique, activités en faveur du livre, débat d’idées, promotion du cinéma français ou des musiques actuelles, échanges de jeunes, constituent autant de vecteurs qui incarnent la vitalité de la scène culturelle ou intellectuelle française, en la situant au premier plan de l’illustration de la diversité culturelle. A ces différents titres, on peut citer le festival annuel du film francophone qui attire 15 000 spectateurs, la présence régulière de grands auteurs ou de conférenciers francophones, les cafés scientifiques ou des expositions comme celles de photos des réalisations de l’architecte Jean Nouvel qui a, lui-même, donné une conférence à l’IFA. Nombre de ces activités sont organisées en partenariat avec de grandes institutions athéniennes comme le fameux Palais de la Musique (Megaro Mousikis) ou les musées Bénaki et Goulandris.

Dans ce contexte le rôle de l’Institut français d’Athènes comme établissement de référence voire prescripteur demeure important. L’Institut français d’Athènes continue en effet de jouir d’une très forte image. Il est le lieu français auquel s’identifie une grande partie de la société hellénique et continue de faire référence en matière d’enseignement du français. L’IFA gère ainsi les dossiers de près de 50 000 candidats aux examens du DELF et du DALF, soit le cinquième des candidatures du monde entier ! L’établissement assure de nombreuses fonctions (information sur les études en France, médiathèque, centre multimédia interactif, bistro Paris-Athènes et café internet) et héberge également des organismes partenaires, en particulier une représentation du Conservatoire national des Arts et Métiers (CNAM). Mais il est avant tout un lieu d’échanges et de rencontres entre Grecs et Français. A cet égard, nous appuyons aussi les efforts de promotion de la Grèce en France, qu’il s’agisse de l’enseignement du grec moderne ou de projets d’expositions dans les grands musées français.

Je ne saurais oublier, dans cette brève présentation de la coopération franco-héllénique le rôle majeur que jouent d’autres établissements français, en particulier l’Ecole française d’Athènes, le Lycée franco-hellénique d’Athènes ou l’Institut français de Thessalonique, ensemble, qui confèrent à la France une présence privilégiée en Grèce.   

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales