$tabnombandeau  
  Jeudi 27 Avril 2017  
 

Quatrième trimestre 2016

La lettre diplometque
  Éditorial
Afghanistan
Bangladesh
Suriname
  Suriname-Guyane : une coopération vitale
 
  La Guyane au cœur de la coopération France-Suriname
 
  L’AFD au Suriname : montée en puissance depuis 2013
 
  Vers un nouvel essor économique
 
  « Œuvrer au développement de recherches communes »
 
  « La diversité culturelle, joyau du Suriname »
 
Prospective
Coopération Internationale
Organisations Internationales
Sciences & hautes technologies
Francophonie
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Suriname
 

« La diversité culturelle, joyau du Suriname »

Par Mme Francisca MOELJOREDJO,
Présidente de l’Alliance française de Paramaribo

L’Alliance française de Paramaribo est une association de droit local à but non lucratif qui  intervient au sein de la communauté surinamaise depuis le 17 octobre 1957. Elle fêtera ses 60 ans en 2017. Ses objectifs résident dans le développement de deux piliers : l’enseignement du français et les échanges culturels et artistiques entre le Suriname et la France.
Cette petite alliance est actuellement dirigée par sept femmes surinamaises, lesquelles au travers de leur passion pour la langue et la culture française, forment le Conseil d’Administration et qui mettent un point d’honneur à assurer la bonne gouvernance de cette dernière. Dans le cadre de son élection récente et d’une demande grandissante en cours de français à Paramaribo, le Conseil d’Administration, depuis 2015, œuvre à étendre son activité et à recruter du personnel.
Aujourd’hui, l’Alliance française, dans un contexte malgré tout de récession économique, compte 150 étudiants, dont 33 suivent un programme universitaire de français leur permettant d’intégrer prochainement un Bachelor en civilisation et littérature française.
L’Alliance française de Paramaribo a pour vocation de s’insérer dans le tissu culturel local pluraliste et de promouvoir la culture et par extension la culture francophone, dans une optique de réciprocité et propose une offre culturelle de qualité et diversifiée au public surinamais et étranger de passage. Elle est le relais des actions culturelles de la France au Suriname et joue un rôle prépondérant dans la coopération culturelle. Les activités culturelles sont fortement appuyées par le Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sciences du Suriname et bénéficient d’un solide soutien du SCAC de l’Ambassade de France au Suriname, de la CTG et de la DAC de Guyane française.
L’activité culturelle la plus attendue par le public Surinamais est la Fête de la Musique qui réunit chaque année des artistes surinamais et français sur scène attirant plus de 2000 personnes. Les arts visuels ont également une place prépondérante dans nos activités. La diversité culturelle, joyau du Suriname se décline au travers des histoires javanaises, créoles bushinengué, chinoises et hindoustanis, en témoigne le travail de valorisation des artistes surinamais qu’opère la galerie d’art Readytex et avec laquelle nous sommes en étroite collaboration depuis l’année 2015. Cette année, l’Alliance française de Paramaribo s’est chargée de l’opérationnalisation de la résidence de trois mois de l’artiste surinamais Dhiradj Ramsamoedj, sélectionné à la Cité internationale des Arts à Paris.
Le Suriname, est un pays voisin d’une région française, la Guyane française, et est également une ancienne colonie des Pays-Bas. Le français a été longtemps une langue vivante enseignée au sein des établissements primaires et secondaires surinamais avant l’indépendance en 1975. Aujourd’hui, le Suriname accueille plus de 40 000 touristes français, représentant 20% de la totalité des touristes arrivant au Suriname. Ainsi, l’Alliance française du Suriname tend à développer son accompagnement dans les secteurs du tourisme, des administrations (20% de la population surinamaise occupe un emploi dans la fonction publique) et des affaires, souhaitant renforcer les compétences linguistiques de leurs cadres et employés, propice à l’augmentation des échanges franco-surinamais et à la valorisation du plateau des Guyanes partageant un héritage culturel et environnemental commun.

Retour en haut de page
 
 

La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales