$tabnombandeau  
  Jeudi 27 Avril 2017  
 

Quatrième trimestre 2016

La lettre diplometque
  Éditorial
Afghanistan
Bangladesh
  Trouver la bonne gouvernance sur les migrations
 
  Le Bangladesh, une stratégie réussie de lutte contre la pauvreté
 
  Le Bangladesh est prêt à approfondir ses relations avec l’Union européenne
 
  Le Bangladesh à l’avant-garde du maintien de la paix
 
  France et Bangladesh : des relations d’avenir
 
  L’éducation vecteur du rapprochement franco-bangladais
 
  Bandarban : une destination touristique merveilleuse au Bangladesh
 
  Sur la voie de l’émergence
 
Suriname
Prospective
Coopération Internationale
Organisations Internationales
Sciences & hautes technologies
Francophonie
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Bangladesh
 

Le Bangladesh, une stratégie réussie de lutte contre la pauvreté

Cinquième président de la Banque mondiale à se rendre à Dacca, M. Jim Yong Kim a salué les accomplissements du Bangladesh en matière de développement. Cette visite de deux jours d’une grande importance débutée le 17 octobre 2016, jour consacré à la célébration de l’éradication de la pauvreté, a permis de mettre en lumière les progrès de l’économie bangladaise pour rejoindre le groupe des pays à revenu intermédiaire d’ici 2021.Quelque 20 millions de personnes sont sorties de la pauvreté en moins des deux décennies. Saluant « une réussite remarquable », le Président de la Banque mondiale a souligné que le Bangladesh « a montré au monde qu’une longue liste d’épreuves peuvent être surmontées ». Moteur de cette dynamique, une politique innovante a notamment permis de doubler la part des femmes occupant un emploi (de 7 à 17 millions) entre 2003 et 2013. Il a réaffirmé l’engagement de la Banque mondiale de continuer à soutenir ces efforts tout en rappelant l’importance du rôle du secteur privé alors que les investissements directs étrangers ne représentent encore que 1,7% du PIB. Le Bangladesh est le plus important pays bénéficiaire du Fonds de l’International Development Association (IDA) fort d’une contribution à hauteur de 24 milliards de dollars depuis l’indépendance en 1972.

Retour en haut de page
 
 

La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales