$tabnombandeau  
  Jeudi 27 Avril 2017  
 

Premier trimestre 2005

La lettre diplometque
  Editorial
Argentine
Emirats arabes unis
Etats-Unis
Opinion
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Editorial
 
  M. / Mr Edouard Dayan

Le secteur postal :
un outil de développement unique
 
Par M. Edouard Dayan, Directeur général de l’Union postale universelle
 
 
Le monde dans lequel l’Union postale universelle (UPU) et le secteur postal évoluent vit de profonds bouleversements. Témoins et acteurs de ces évolutions, ils ont eu constamment à s’adapter aux grands mouvements de l’Histoire, au développement de nouveaux moyens de transport ou de communication ou à l’organisation géopolitique du monde. En créant l’UPU, en 1874, ses Etats membres fondateurs ont, dès lors, affirmé la dimension mondiale de l’activité postale. Le contexte s’est largement modifié depuis, sous l’influence de plusieurs phénomènes.

 

Le secteur postal dans un monde en mutation

Tout d’abord, l’internationalisation des échanges, des flux de capitaux et des mouvements migratoires entraîne une mise en relation globale et totale des économies, des peuples et des cultures. De plus, l’essor des nouvelles technologies de la communication et des réseaux d’information, ainsi que l’amélioration des modes de transport ont effacé les frontières et les contraintes de temps dans les échanges internationaux. Enfin, avec la baisse des barrières douanières pour stimuler le développement des échanges, la création de l’Organisation mondiale du commerce et l’extension de la libéralisation au secteur des services, le phénomène de la mondialisation a pris une nouvelle dimension. C’est dans ce contexte global que l’Union postale universelle et le secteur postal doivent aujourd’hui évoluer.

Dans un environnement en pleine mutation, les services postaux continuent de jouer un rôle déterminant comme outil de développement économique, de cohésion sociale et territoriale, vecteur d’une mondialisation plus équilibrée et mieux maîtrisée.

Souvent premier réseau physique de distribution et premier employeur dans nos pays, il joue un rôle structurant. Reliant chaque point, même le plus éloigné, il contribue au désenclavement et donc au développement de régions reculées. Le secteur postal aujourd’hui, c’est plus de 5 millions d'employés dans les postes et certainement autant d’emplois dans les secteurs connexes. C’est aussi près de 700 000 établissements postaux, et chaque année, 425 milliards d'envois traités et distribués vers différentes destinations dans le monde.

De profondes mutations sont en cours. Un besoin de régulation émerge et se fait jour. De nombreux gouvernements prennent conscience de la nécessité de réformer leur secteur postal et le cadre dans lequel il évolue au travers d’une clarification des rôles et des fonctions, et d’une réflexion sur le financement du service universel. C’est l’une des priorités de la Stratégie postale adoptée par le Congrès postal universel, tenu à Bucarest en septembre/octobre 2004.  

Organisation intergouvernementale et agence spécialisée des Nations unies, l’UPU rassemble les gouvernements de 190 pays membres autour de deux missions principales. La première est de stimuler le développement durable de services postaux universels de qualité, efficaces et accessibles à tous. C’est un véritable droit à la communication, un bien public mondial, un outil de développement et de régulation de la mondialisation postale. La seconde consiste à favoriser la coopération au développement, sans laquelle le territoire postal unique, véritable réseau mondial de communication, ne pourrait être viable et efficace au bénéfice de tous : Etats, entreprises et individus.

 

Stratégie postale mondiale : une feuille de route

L’UPU a toujours su s’adapter, et parfois anticiper les grands changements et les grands bouleversements. A cet égard, les derniers Congrès ont marqué des étapes importantes. Les décisions prises par le Congrès de Bucarest illustrent la capacité de l’UPU à intégrer ces évolutions tout en gardant le cap sur ses missions fondamentales.

Ce Congrès a adopté une stratégie postale mondiale qui fixe les grands objectifs de l’UPU pour les quatre années à venir. Véritable feuille de route, elle donne au secteur postal le cap à suivre vers une meilleure lisibilité et une plus grande efficacité de nos actions.

La stratégie postale mondiale place au cœur de la même dynamique les exigences du service universel, la qualité de service et du réseau postal, le développement des marchés et la réponse aux besoins des clients, la nécessité de la réforme des structures postales, l’exigence de développement durable des services postaux et, enfin, la coopération entre toutes les parties prenantes du secteur. Il s’agit, par la mise en œuvre de cette stratégie, tâche première des nouveaux organes élus de l’UPU, de se placer sur une voie résolument tournée vers l’avenir.

 

Efficacité, innovation, solidarité et ouverture

L’Union postale universelle et l’ensemble du secteur postal doivent apporter des réponses multilatérales aux défis qui les confrontent. C’est le gage d’une volonté d’action au service de la collectivité mondiale. Dans ce but, l’Union postale universelle aura à poursuivre son engagement dans la voie de l’efficacité, de l’innovation, de la solidarité et de l’ouverture. L’UPU se devra d’être performante dans ses actions et ses missions au bénéfice de tous ses membres, mais aussi dans les services qu’elle leur rend.

L’UPU se devra aussi d’être innovante, en étant un acteur majeur de la Société de l’information, forte de sa capacité à anticiper les évolutions du secteur et d’intégrer les nouvelles technologies ; le prochain Sommet mondial sur la société de l’information, à Tunis, sera l’occasion, je l’espère, d’avancer dans cette voie. Le secteur postal est un atout de développement unique dans le contexte de la Société de l’information. Les services postaux sont à la croisée des chemins entre les réseaux physique, numérique et financier. Le secteur postal est apte à réussir la fusion de ces trois réseaux, qui sont des composantes essentielles à la réussite, par exemple, du commerce électronique et à la réduction de la fracture numérique.

L’UPU se devra d’être solidaire car nous ne pouvons pas accepter un monde postal à deux vitesses. Les services postaux constituent une infrastructure essentielle. Un réseau postal performant bénéficie à tous. La coopération au développement joue à cet égard un rôle essentiel pour tirer le secteur postal vers le haut et les économies vers la croissance. Le Congrès a été l’occasion de renforcer les instruments de solidarité de l’Union postale universelle. Le Fonds pour l’amélioration de la qualité de service, mécanisme novateur au niveau international, a permis, au travers d’un fonds alimenté par les pays industrialisés, de financer, à ce jour, plus de 250 projets d’amélioration de la qualité de service dans les pays en développement. Ce fonds a été reconduit avec un mécanisme de redistribution plus favorable aux pays les moins avancés.

L’UPU se doit d’être ouverte à l’ensemble des acteurs du secteur postal mondial. Elle doit montrer sa capacité à intégrer toutes les dimensions de l’activité postale en adaptant son organisation et ses moyens. L’UPU est désormais l’unique enceinte capable de rassembler l’ensemble des acteurs du secteur postal pour apporter des réponses à des problématiques

communes. A Bucarest, les Etats membres ont pris la décision de créer le Comité Consultatif, qui représente les intérêts du secteur postal élargi à l'échelle internationale et sert de cadre à un dialogue efficace entre les acteurs de ce secteur. Il comprend des organisations non-gouvernementales représentant les clients, des prestataires de services de distribution, des associations de travailleurs, des fournisseurs de biens et de services œuvrant pour le secteur postal, ainsi que d'autres organismes intéressés par les services postaux internationaux et représentant des sociétés de marketing direct, des opérateurs privés, des expéditeurs internationaux et des éditeurs. Ce Comité permettra d’associer désormais aux activités de l’UPU les représentants du secteur privé, de l’industrie, des consommateurs, des clients, des employés.

 

Au sein du concert international

L’UPU se doit d’être ouverte aux acteurs du secteur mais aussi à la communauté internationale au travers de relations affermies avec les autres organisations. L’UPU entretient déjà d’étroites relations avec de nombreuses organisations sur des sujets d’intérêts communs. Ces contacts doivent s’approfondir et s’élargir. L’UPU doit jouer pleinement son rôle dans le concert international. L’organisation doit aujourd’hui, encore plus qu’hier, s’insérer dans un véritable partenariat international de développement.

L’UPU entre dans une phase cruciale de son histoire. Accomplir ses missions dans un souci de service à ses membres et à la communauté internationale dans son ensemble doit être sa ligne de conduite permanente. Elle va s’y employer avec détermination et volonté, dans un esprit de dialogue et d’ouverture.

Je crois, à l’instar de Kofi Annan, que « pour prospérer, la société mondiale doit avoir des règles et des objectifs communs ». L’Union postale universelle, au travers de ses missions et de ses actions, tend à remplir des objectifs qui sont essentiels dans ses efforts pour bâtir une société mondiale plus juste, respectueuse des diversités et créatrice de richesses.

Retour en haut de page
 
 

La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales